6 décembre 1989

Aujourd’hui, nous prenons un instant pour nous recueillir et nous souvenir de l’assassinat de 14 femmes à l’École polytechnique de Montréal il y a 25 ans, le 6 décembre 1989 :

Geneviève Bergeron
Hélène Colgan
Nathalie Croteau
Barbara Daigneault
Anne-Marie Edward
Maud Haviernick
Barbara Klucznik-Widajewicz
Maryse Laganière
Maryse Leclair
Anne-Marie Lemay
Sonia Pelletier
Michèle Richard
Annie St-Arneault
Annie Turcotte

La journée du 6 décembre a d’ailleurs été déclarée Journée nationale de commémoration et d’action contre la violence faite aux femmes.

Bien que nous soyons une organisation dont la mission est d’éradiquer la pauvreté extrême en Afrique, nous reconnaissons que de nombreux systèmes qui perpétuent les plus grandes injustices ont leurs racines hors de l’Afrique. C’est pourquoi nous travaillons à changer plusieurs systèmes ici au Canada. Parmi nos activités, l’incorporation des concepts de « génie global » au sein des programmes de génie est centrale dans le développement d’une meilleure profession d’ingénieur et la question de la place des femmes y est donc cruciale.

En tant qu’organisation dont de nombreux membres sont issus des domaines des sciences et du génie, nous sommes directement interpellés par cet enjeu. Nous valorisons la contribution exceptionnelle des femmes à notre organisation et aux sciences et au génie et encourageons toutes les femmes intéressées à considérer une carrière dans ce domaine.